Ce que tu es…

Homme, tu veux montrer ta force.

Moi, ce que je veux,
C’est la chaleur de ton ventre
tendre et chaud,
La mécanique fragile de ton corps,
ta nuque courbe quand tu lis,
Ton abandon dans la nuit.

Je veux ce qui craque et s’effondre
Ce qui ne tient que par un fil
Ce dont l’équilibre est précaire
Ce qui se brise
Ce qui est invisible, inaudible, indicible…
Ton souffle,
Ton geste qui ne sait où il va,
La mèche de tes cheveux décoiffés,
tes pieds nus.

Je veux ta maison intérieure, tes souvenirs,
Et la voix de l’enfant
qui continue d’égrener des comptines
derrière ton front.
Je veux l’échelle de tes rides
qui mesure tout.
Qui marque d’obscurs instants
Qui se souvient des rires passés, des rires anciens…
Tous accumulés là, au bord de tes yeux.

Je veux ta silhouette à la lisière du lit,
tes épaules rondes,
ta tête penchée.

Homme, ta force est dans l’abandon,
dans les renoncements,
dans ton chemin à tâtons dans le dédale des routes parcourues.
Ta force est toute entière dans ta faiblesse, homme. Ne le vois-tu pas ?

J’attends ton réveil couchée près de toi,
enveloppée d’un embarras de draps froissés… Ton corps assoupi est si puissant, parce qu’il est si vulnérable.
Tu n’en connais pas la beauté.
Tu ne connais pas la beauté de ton corps dormant, tendre et chaud, sans passion, sans colère,
silencieux.

3 réflexions sur « Ce que tu es… »

  1. Homme je trouve ça bien mais ne comprend pas tout. Et la cuisine de la rue du Rabois j’aurais bien aimé la connaitre. J’ aime beaucoup tout ce qui tu fait et ne savait pas que tu faisais une multitude de choses dans ta vie professionnelle, tu me surprend. Qu’est-ce que sa doit être bien de savoir faire tout ça. Bisous et bonne soirée et embrasse ta sœur et ton frère de ma part. Bonne nuit je vais dormir rue du Rabois.❤😘

    J’aime

    1. Cher Éric, je n’avais pas vu ton message… Je débute encore dans mon blog et découvre des fonctionnalités. Merci de tes mots chaleureux. En matière d’écriture, je tâtonne, ce sont mes premiers pas… Moi aussi, j’aurais bien aimé te voir rue du Rabois, dans notre minuscule cuisine qui savait se faire grande ! Viens nous voir. Tu seras toujours le bienvenue !

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s